Les tartines d'un écolier sur cinq finissent chaque jour à la poubelle

Les tartines d'un écolier sur cinq finissent chaque jour à la poubelle

Le gaspillage alimentaire à l'école demeure énorme malgré la sensibilisation

Bien que deux enfants sur trois qualifient le gaspillage alimentaire de problématique, environ 20 % d'entre eux jettent à la poubelle des tartines qu'ils ne mangent pas à midi. 66 % des écoliers de 8 à 12 ans interrogés reconnaissent être informés à l'école du gaspillage alimentaire, et 47 % mettent même en place différentes actions. Les établissements s'efforcent de sensibiliser leur population scolaire, mais les résultats ne sont pas encore assez probants. Les solutions alternatives pour exploiter les résidus alimentaires, comme les bacs à compost ou l'alimentation animalière, ne sont pas encore généralisées. Tetra Pak et GoodPlanet Belgium encouragent les écoles à mieux informer et sensibiliser leurs élèves ainsi qu'à mener des actions concrètes.

Telles sont les conclusions d'une étude de Tetra Pak et GoodPlanet Belgium auprès de 350 écoliers de 8 à 12 ans sondés sur le gaspillage alimentaire à l'école.

Manque de temps, repas de midi servi trop tôt et portions trop grandes
Malgré les actions de sensibilisation, 56 % des enfants estiment qu'il y a encore beaucoup trop de gaspillage alimentaire à l'école. Pourtant, près d'un tiers d'entre eux ne parviennent pas à achever leur repas de midi au moins deux fois par semaine ; et 18 % avouent jeter leurs tartines à la poubelle. C'est surtout pour les repas chauds que le gaspillage est le plus marqué. Plus de la moitié des enfants qui jettent leurs aliments le font à cause de portions trop copieuses. Seul un enfant sur trois peut décider des quantités servies sur l'assiette.

Le repas de midi servi trop tôt et le manque de temps sont deux raisons importantes suite auxquelles les écoliers ne terminent pas leurs assiettes. Un enfant sur trois n'a pas faim à l'heure où sonne la cloche du repas et presque un sur quatre manque de temps pour manger. L'enquête de Tetra Pak montre également que les enfants ont souvent les yeux plus gros que le ventre. 55 % déclarent emporter trop d'aliments à l'école, alors que trois sur quatre peuvent décider eux-mêmes des quantités que leurs parents doivent glisser dans leur boîte à tartines. Heureusement, la moitié des écoliers donne le bon exemple en ne jetant pas leurs tartines et en les conservant afin de les manger plus tard dans la journée.

Cette enquête révèle accessoirement les efforts consentis pour égayer le réfectoire et améliorer la qualité des repas : seuls 9 % des écoliers interrogés trouvent le réfectoire peu agréable, le repas (chaud) de midi mauvais (9 %) ou trop froid (3 %).

Trop de déchets à la poubelle, trop peu de solutions alternatives
Bien que les établissements informent leur population scolaire pour combattre le gaspillage alimentaire, il n'y a pas encore assez d'initiatives mises en place pour limiter celui-ci à l'école. 18 % des restes des repas terminent à la poubelle. Un gaspillage pourtant évitable en recourant à des alternatives, par exemple un bac à compost ou le nourrissage d'animaux.

Augmenter les actions dans les écoles
On estime que dans le monde entier un tiers de la nourriture produite n'est pas consommé. D'après plusieurs études européennes (*), ce gaspillage alimentaire pourrait atteindre 42 % dans les cinq prochaines années à cause de la croissance démographique. D'ici 2020, cela pourrait représenter chaque année 126 millions de tonnes de nourriture gaspillées rien qu'en Europe !

Pour réduire cette montagne, il est important de conscientiser les enfants au problème aigu que représentent les quantités gigantesques de nourriture gaspillées dans le monde. Avec l'asbl GoodPlanet Belgium, Tetra Pak invite les écoles à informer et sensibiliser davantage leurs élèves et à entreprendre suffisamment d'actions. "En qualité de leader mondial en solutions de traitement et de conditionnement alimentaire, Tetra Pak s'engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en concevant des emballages garantissant une longue conservation des jus et produits laitiers, et dont les quantités conviennent aux besoins en fonction de l'âge du consommateur et du moment d'utilisation du produit. Ainsi, nos petits berlingots de boissons peuvent être ouverts et refermés plusieurs fois. Cela réduit le gaspillage de lait et de jus de fruits dans les écoles", explique Birgit Kamp de Tetra Pak.

GoodPlanet Belgium a développé une leçon pilote contre le gaspillage alimentaire à l'école
"Nous dévoilons aujourd'hui à l'école Bon Air d'Anderlecht une leçon pilote destinée à limiter le gaspillage d'aliments dans les écoles. Nous sommes persuadés de pouvoir aider les établissements à mettre en pratique ce qu'ils apprennent en classe. Nous le ferons en apprenant de façon ludique aux enfants la valeur de la nourriture. Les écoles qui souhaitent organiser un cours sur le gaspillage alimentaire peuvent contacter GoodPlanet Belgium via l’adresse info@goodplanet.be, explique Jo Van Cauwenberge, directeur de GoodPlanet Belgium.

Des photos de cours sont disponibles sur demande.

(*) Naturvårdsverket, Worldwatch Europe (2012) et FAO Food Wastage Footprint Impacts on natural resources, Technical Report.

Conseils pour lutter contre le gaspillage alimentaire à l'école

  • Montrer le bon exemple et utiliser une boîte à tartines
    L'exemple doit aussi venir de l'instituteur. Amenez au réfectoire une jolie boîte à tartines. Si vous ne mangez pas tout, ce qui reste y sera soigneusement rangé.
  • Utiliser de petites assiettes
    Si vous servez les plats chauds sur des assiettes plus petites, celles-ci se videront plus vite. Il y aura dès lors moins de gaspillage.
  • Confectionner un buffet hebdomadaire avec les restes de la semaine
    Fixez un jour par semaine pour proposer des plats élaborés avec les restes alimentaires. Pain perdu, quiches aux légumes, carbonnades et potages sont quelques exemples de plats délicieux et faciles à préparer avec des restes. Essayez-en d'autres !
  • Laisser plus de temps au repas
    D'après l'enquête de Tetra Pak, un enfant sur quatre n'aurait pas assez de temps à midi pour manger (*). Ce qui n'est pas consommé est souvent jeté. Accordez aux enfants davantage de temps pour manger ou efforcez-vous de mieux organiser le passage des élèves au réfectoire. Les pertes de temps y sont souvent conséquentes.
  • Aménager un bac à compost
    Les aliments qui ne peuvent être conservés pourront être déversés dans un bac à compost de l'école (si possible aménagé dans un jardin). Les déchets de cuisine et de jardinage peuvent en effet être réutilisés comme engrais.
  • Élevage de poules
    Les poules éliminent les résidus de légumes et contribuent à réduire les quantités de déchets de l'école habituellement déversées dans des poubelles payantes. L'élevage de poule plaît aux enfants, est une source gratuite d'œufs frais et un plus pour l'environnement.
  • Donner plutôt que jeter
    Partager ou offrir la nourriture vaut mieux que la jeter ! Cherchez une association d'aide aux sans-abri ou aux personnes en situation précaire, ou offrez des repas complets aux familles d'élèves moins nantis.
  • Postposer un peu l'heure du repas
    Saviez-vous qu'un enfant sur trois n'avait pas encore faim à l'heure d'entrer au réfectoire (*) ? Organisez la pause de midi une demi-heure plus tard, et les tartines gaspillées seront moins nombreuses.
  • Réduisez le nombre de poubelles dans la cour et l'école
    Remplacez de nombreuses poubelles plus petites par quelques-unes de grandes tailles, disposées aux endroits très fréquentés. Un grand nombre de poubelles incite les écoliers à se débarrasser de leur nourriture ni vu ni connu.

Tetra Pak, le logo Tetra Pak et PROTECTS WHAT’S GOOD sont des marques déposées et appartiennent au Groupe Tetra Pak.

A propos de Tetra Pak
Tetra Pak est le leader mondial de solutions de traitement et de conditionnement de produits alimentaires. Travaillant en étroite collaboration avec nos clients et nos fournisseurs, nous proposons des produits sûrs, innovants et respectueux de l'environnement, qui répondent quotidiennement aux besoins de centaines de millions de consommateurs dans le monde entier. Présents dans plus de 170 pays avec un effectif de plus de 23.000 personnes basées dans plus de 85 pays, nous croyons en un leadership industriel responsable, générant une croissance profitable et en harmonie avec une démarche de développement durable. Notre devise “PROTEGE CE QUI EST BON"™ reflète notre engagement : assurer la sécurité et la disponibilité en tous lieux, des produits alimentaires que nous traitons et conditionnons.

A propos de GoodPlanet Belgium
Depuis 1997 GoodPlanet Belgium apprend aux jeunes et aux adultes à vivre durablement. 50 collaborateurs et des dizaines de bénévoles s’y engagent avec passion, aux quatre coins du pays, pour transmettre leurs savoir-faire dans le domaine du développement durable. Pour plus d'informations sur GoodPlanet, visitez notre site www.goodplanet.be

Contactez-nous
Karin Struys Contact de presse
A propos de UPR Corporate